Musée des Instruments Céret

Artistes

 

Les frères Baschet

Bernard Baschet (1917-2015)

Travailleur inlassable, ingénieur centralien, père de famille, entrepreneur, philosophe, directeur de recherche du Groupe de Recherches Musicales dans les années ’60, il saisit dans les inventions sonores de son frère François le potentiel pour l’invention d’une musique nouvelle et décide de se consacrer a ce qui deviendra
l’œuvre de leur vie.

François Baschet (1920-2014)

Esprit fertile et spontané, artiste de cabaret, inventeur, écri-vain, sculpteur, illustrateur, acousticien, designer, il invente une guitare gonflable qui l’accompagne pendant son voyage autour du Pacifique en 1952. Présentée au concours Lépine, cette guitare et la complicité avec son frère sera le début de l’invention de structures sonores qui renouvellent la musique, les arts plastiques et la facture instrumentale.

Les frères Baschet, François et Bernard, ont donné naissance à partir des années 50, à une nouvelle famille d’instruments acoustiques en travaillant dans trois directions complémentaires :

l’invention et la création d’instruments de musique nouveaux

la réalisation d’un instrumentarium pour l’éveil musical

les sculptures sonores.

Curieusement, si les frères Baschet sont connus en France en tant que musiciens et facteurs, ailleurs, leurs oeuvres sont exposées en tant qu’oeuvres plastiques, et ce, dans les plus grands musées du monde (New York, Tokyo, Londres).

Leur collection continue de circuler d’une exposition à l’autre sous une forme maximaliste (près de 100 pièces) ou plus modeste (une douzaine de pièces), comme ici à MúSIC.

Si vous vous demandez quelle peut bien être la différence entre une sculpture sonore et un instrument de musique, voici la réponse des frères Baschet :

« Un instrument de musique est réalisé pour un ou des musiciens et obéit à des impératifs musicaux. La structure sonore peut être utilisée comme source sonore mais répond également à des impératifs esthétiques qui en font un objet d’art contemporain.»

Avec les frères Baschet nous sommes donc au coeur de la galaxie SUPERSONIC, entre art et artisanat, entre musique et sculpture, entre utilisation de l’archaïque et quête constante de l’inouï.

A force d’en repousser les limites, disait Balzac, on ne sait plus où finit l’humanité.

A force d’en repousser les limites on ne sait plus où finit l’humanité.

Honoré de Balzac

Philippe DESTREM

Aux confins des musiques traditionnelles, des musiques anciennes et de la création contemporaine, Philippe Destrem enseigne la cornemuse et la vielle à roue au Conservatoire à Rayonnement régional de Limoges.

Musicien et facteur d’instruments, il s’intéresse ici à l’histoire et à l’essence du processus de création, dont il nous décline ici plusieurs exemples. A partir d’une abondante documentation, Philippe Destrem retrouve le geste de l’homme primitif sur tous les continents, désireux de se saisir des ressources de son environnement immédiat (bois, os d’animaux ou d’humains, pierres) pour produire des sons frottés, percussifs ou soufflants qui le mettent en contact avec le monde.

La liberté de Philippe Destrem trouve d’étranges résonances dans la collection de MúSIC, comme si le peuple rassemblé des instruments du monde saluait dans ces nouveaux venus, et des semblables, et une rafraîchissante altérité.

Philippe Destrem rêve en volumes, en matière et en taille, sur de nobles instruments existants qu’il n’hésite pas à réveiller d’une belle étincelle électrique.

 

Marie COSTA