Sortie de la version électronique du livre "Le monde des hautbois à Céret" de Heinz Stefan et Verena Herzka Nil
Vous trouverez ci-dessous les liens vers les différentes versions en français-catalan et allemand-espagnol.

Le livre photo bilingue (Français et Catalan) sur MúSIC le musée des instruments Céret (France, Pyrénées-Orientales) et la collection Herzka Nil. Maintenant disponible comme livre électronique !

El llibre-foto bilingüe (Francès i català) sobre el museu dels instruments « MúSIC » a CERET (departament del Pirineu Oriental) i la col·lecció Herzka Nil. Ara disponible com un llibre electrònic !

El libro foto bilingüe (Español y alemán) sobre el museo de instrumentos "MúSIC" en CERET (departamento de Pirineo Oriental) y la colección Herzka Nil. Ahora disponible como un libro electrónico

Das zweisprachige Photobuch (Spanisch und Deutsch) über das Instrumentenmuseum « MúSIC » in Céret (Frankreich, Pyrénées-Orientales) und die Sammlung Herzka Nil. Jetzt als e-book erhältlich !

Biographie
Originaire d'une famille juive autrichienne, Stefan Herzka est né en 1935 à Vienne, où il passe ses premières années. La famille Herzka quitte en 1938 Vienne pour la Suisse après l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie. Pédiatre et pédopsychiatre, spécialiste reconnu dans sa profession, il trouve aujourd'hui, à travers des faits de sa jeunesse, l'origine de sa passion pour le hautbois.
Rencontre avec Francis Marcantei - Ensemble polyphonique corse « TAVAGNA »
Entretien réalisé par Christine et Paul Macé, CIMP, Céret (28 octobre 2008 Talasani - Haute-Corse)Voir la fiche

Au delà de la programmation du groupe TAVAGNA (polyphonies corses) en novembre 2007 dans le cadre du festival TROBADES, l'envie de visiter le groupe sur son territoire émerge, confortée par des échanges (non captés) sur la fonction sociétale des polyphonies en Corse, l'organisation et l'évolution de la société dans la région de résidence des chanteurs, l'héritage du patrimoine sonore, ses modes de transmission, le devenir de ces traditions musicales, les polyphonies profanes et sacrées.
Cet enregistrement est la captation de l'entretien qui s'est déroulé chez Francis Marcantei autour de la problématique de la transmission et de l'évolution esthétique du patrimoine culturel immatériel dans une société en mutation ...

Biographie
Professeur de physique en lycée, Francis Marcantei chante dès l'enfance par imprégnation au contact des aînés-chanteurs. Parallèlement à son parcours professionnel et animé d'un fort engagement citoyen pour le maintien du lien social au coeur de la Castaniccu, il crée en 1967 à Talasani, son village natal, le Tavagna-Club : démarche sociale et culturelle (les deux aspects sont fortement imbriqués). Ce lieu implanté dans une battisse du village, abrite restaurant, bar, gîte, médiathèque, salon TV, et héberge le siège de l'association. Au delà d'animations musicales sur toute l'année l'évènement phare et le plus repéré médiatiquement est le festival « Settembrinu », 6 soirées sur 6 villages). Le Tavagna Club fonctionne avec des bénévoles et recrute une dizaine de salariés en été. Lieu ressource, lieu de vie dans ce village reculé en voie de désertification durant la saison hivernale. Francis fait partie de l'ensemble Tavagna (voix de basse). Cet ensemble constitué de 11 chanteurs en formation complète ne comporte qu'un seul intermittent du spectacle.
Rencontre avec Gisela Bellsolà
Article de Charles Greiveldinger-Winling (31 janvier 2004 Auditorium du Musée d’Art Moderne - Céret - Pyrénées-Orientales)Voir la suite

“Entre Corbières et Albères, ici, ce fut aussi terre de troubadours”, Jaume Queralt.
Le C.I.M.P. programma en 2004 un cycle de conférences sur le thème Els Trobadors en Catalunya-Nord. En illustrant ses propos par des chants, Gisela Bellsolà évoqua avec sensibilité Berenguer de Palol, Guilem de Cabestany et Ponç d'Ortaffa, trois troubadours des XIIe et XIIIe siècles lors d’une conférence le samedi 31 janvier 2004 à l’auditorium du Musée d’Art Moderne de Céret. Charles Greiveldinger-Winling, journaliste au journal L’Indépendant, a recueilli ses propos

Biographie
Gisela Bellsolà est chanteuse et se consacre surtout au chant médiéval. Elle a fait redécouvrir le répertoire des troubadours catalans, que l'intérêt pour les Provençaux avait maintenu dans l'ombre. Elle a enregistré plusieurs CD, en particulier avec l'ensemble Saurimonda. Elle se produit régulièrement en France et à l'étranger.
Rencontre avec Heinz Stefan Herzka
Film "Stefan Raconte" réalisé par Padrig Sicard (27 Avril 2007 Céret - Pyrénées-Orientales)Voir la fiche

A l’occasion de la réalisation du dvd sur la bombarde et ses cousines, Padrig Sicard a collecté de nombreux acteurs du monde hautboïste : facteurs, musiciens, enseignants, collectionneurs et … passionnés. Heinz Stefan Herzka est l’un d’eux. Après plus de vingt ans de voyages, il a su rassembler de nombreux hautbois existant encore dans les différentes traditions populaires.

Biographie
Originaire d'une famille juive autrichienne, Stefan Herzka est né en 1935 à Vienne, où il passe ses premières années. La famille Herzka quitte en 1938 Vienne pour la Suisse après l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie. Pédiatre et pédopsychiatre, spécialiste reconnu dans sa profession, il trouve aujourd'hui, à travers des faits de sa jeunesse, l'origine de sa passion pour le hautbois.
Rencontre avec Max Havart, musicien
Extrait de l'enquête de Claudie Marcel Dubois et Marie-Marguerite Pichonnet Andral (14 avril 1963 Céret - Pyrénées-Orientales)Voir la fiche

La phonothèque du MuCem (ex-MNATP-CEF) est dépositaire d'enregistrements inédits réalisés dans le cadre du CNRS à partir de 1939. Il s'agit d'enquêtes de terrain effectuées principalement dans le domaine francophone. En 1963, au cours de la mission Roussillon, Claudie Marcel Dubois & Maguy Pichonnet–Andras, ethnomusicologues, sont venues dans les Pyrénées-Orientales afin de collecter des acteurs de la vie musicale locale. Dans les personnes rencontrées, il y a notamment Max Havart, musicien de cobla, formateur, compositeur et arrangeur de musique pour cobla, … Ses propos sur la musique en Catalogne sont illustrés tout au long de l’entretien par différents motifs de sardane ou de danses populaires (joués au tible ou chantés).

Biographie
Max Havart est né le 03 avril 1924. Clarinettiste, saxophoniste, joueur de tible, il fit partie de différentes formations musicales dont la Cobla-orchestre Combo-Gili (1949 à 1962) et la formation Brazil (février 1965). Il composa sa première sardane en 1947, Capanes del Vallespir à Saint Laurent de Cerdans, et ses premiers arrangements de ballets dès 1951. Il réalisa des compositions ou arrangements de toute nature pour la cobla : sardanes, danses, harmonisation de musique traditionnelle, musique d’église... Professeur d’Instruments Catalans et d’Education Musicale au Conservatoire National de Musique de Perpignan, il rédigea méthodes, recueils de toutes formes d’études et pièces de concours à partir de 1968 et un traité d’instrumentation pour cobla.