Premiers disques

Dans les années 30, les grandes cobles du sud ont enregistré leur répertoire. Ce fut également le cas pour les cobles du Roussillon permettant aujourd'hui de disposer d'une trace sonore du travail des musiciens roussillonnais. Citons la cobla Combo-Gili qui enregistra sur disques Pathé en 1935 et 1938 des morceaux d'Arthur Pujol fils ou encore la cobla cérétane Cortie-Mattes qui enregistra en 1935 sur disque Odéon ...

Source : André Cortada,Cobles et joglars de Catalogne-Nord, Ed. Trabucaire (1989) / p.83-84 [col·lecció etnologia]
Merci de mettre à jour votre lecteur Flash ou d'activer le javascript sur votre navigateur